pascale favre  
  barre
dessins editions bio pascale favre dossier presse liens contact
     
 
lieux 1/connus

Les microcosmes de Pascale Favre sont des natures mortes, bien sûr, mais leurs dispositifs se présentent en matière vivante et changeante. Stillleben et still life, les termes en allemand et en anglais, restent plus légers, mais en s’arrêtant aussi avec cette notion passive de la vie silencieuse des choses. Mais est-ce que le monde matériel est vraiment si sourd et muet ? Ne s’agit-il pas en fait d’une matière parlante, qui reflète nos états d’âme et d’esprit?

La table, chantier permanent et scène miniature du quotidien avec son ikebana aléatoire des préparations ou fins de repas par exemple, donnant le feng shui bordélique à la Spoerri, se présente dans les dessins de Pascale Favre comme une sorte de miroir aux facettes inside-out et outside-in.

Chaque table est un paysage accidenté par l’érosion du quotidien, résultat et étape de l’usage de ce petit monde. Elle nous renvoie avec ses objets et ses traces d’actions à l’usager, celui qui construit consciemment et inconsciemment son microcosme de lui-même dans lequel le design intérieur, soit la paresse, le stress, la contemplation etc., devient décor extérieur.

Le mot grec kosmos signifie «monde ordonné», un monde clos qui a un ordre et qui s’oppose au chaos. Et si on comprend l’ordre simplement comme une structure déchiffrable, le chaos de certains microcosmes devient juste un ordre très complexe. Dans ce sens, j’ai tendance à dire que les microcosmes de Pascale Favre représentent des mondes clos et désordonnés qui ont un ordre à trouver et qui ne s’opposent pas au chaos mais l’intègrent.

Et si enfin, les cosmes de formes et des couleurs de Matisse, de Klee et même de Miro, ces souvenirs d’un art moderne et presque enfantin, en plus pop, ne sont pas loin, ce n’est sûrement pas par hasard. C’est qu’ils doivent être rangés quelque part dans la propre cuisine de Pascale Favre, dans son cosme expansible.

Thomas Schunke

 

 

 





 

Microcosmes

Expositions : Microcosmes
Galerie Michel Foëx, Genève
29 octobre 2009 au 30 janvier 2010

Espace culturel Assens
20 juin au 25 juillet 2010

Dessins : série de dessins, encre de Chine sur papier et acrylique dimensions variables